Ancien propriétaire des îles

Paul Kupelwieser

« ... le propriétaire actuel des îles de Brijuni, Paul Kupelwieser a passé l'automne de sa vie à écrire des souvenirs de la vie, non pour donner au monde des sensations, mais pour les garder en mémoire. » Karl Kupelwieser
Ancien propriétaire des îles de Brijuni

Industriel autrichien et expert en acier

Une station balnéaire à la mode et un centre de traitement de l’aristocratie européenne et mondiale

Un industriel autrichien et expert en acier qui a, en 1893, acheté les îles de Brijuni où le paludisme avait été étendu en ce moment-là, et il les a transformés en une station balnéaire à la mode et un centre de traitement de l’aristocratie européenne et mondiale, était un grand visionnaire. 

Il a demandé au grand scientifique allemand Robert Koch de l’aider à résoudre le problème du paludisme sur les îles, et son succès a jeté les bases en Autriche pour de telles recherches.

Il a transformé les îles en un véritable petit paradis sur terre

Il est important de noter que Paul Kupelwieser avait également contracté le paludisme lors de ses premières visites dans les îles de Brijuni. Il avait été soigné à Londres bien qu'il ne sût pas au début qu'il avait été infecté par cette maladie tropicale.

Quand il est arrivé sur l'île pour la première fois, dans le port où il était possible de naviguer uniquement à marée haute il n’y avait que quelques bâtiments, des piles de carrières de pierre, et des plantes, il n’y étaient que des cyprès, des lauriers et quelques vieux oliviers et mûriers.

Les îles de Brijuni étaient transformées d’une zone couverte de maquis à un véritable petit paradis sur terre

Grâce à l’aide du forestier de Labin, Aloisije Zuffar (Alojz Čufar), que la famille Kupelwieser a grandement apprécié, les îles de Brijuni étaient transformées d’une zone couverte de maquis à un véritable petit paradis sur terre.

Une station balnéaire à la mode et un centre de traitement de l’aristocratie européenne et mondiale

Temps de Paul Kupelwieser

Création d'un complexe hôtelier avec cinq hôtels

20 ans plus tard, un complexe hôtelier comprenant cinq hôtels, une piscine d'eau de mer chauffée et tous les autres équipements associés a été créé dans le port. 

Les réparations ont été effectuées, les parcs paysagers et les forêts, les sites archéologiques, le zoo et la ferme d'autruches ont été aménagés. Il y avait aussi un bien agricole moderne sur l'île avec la production de produits laitiers et de vin qu'il était également possible d'acheter à Vienne.

Il existait de bonnes liaisons entre les îles et Pula (4 à 5 lignes par jour), mais également entre les îles et d'autres ports de l'Adriatique. Un train de nuit de Vienne amenait les invités jusqu’à la jetée où le navire pour les îles de Brijuni les attendait.

Point de rencontre des élites européennes et mondiales

Les îles de Brijuni ont devenus un point de rencontre de l'élite européenne et mondiale, et l'arrivée de nombreux invités, membres de l'élite aristocratique, culturelle, scientifique, industrielle et économique était régulièrement publiée dans le journal de l'île (de 1910 à 1914).

Le travail impressionnant de Paul Kupelwieser a laissé une marque indélébile et impressionante sur les îles de Brijuni.

Le lieu de repos éternel de Kupelwieser

Bien que Paul Kupelwieser ait construit un mausolée pour toute la famille (la paix de Kupelwieser), ce n’était le dernier lieu de repos que pour la mère et le fils, tandis que Paul Kupelwieser est décédé à Vienne. Sur la pierre tombale au-dessous de son nom n’est que le nom de son île bien-aimée.

Découvrez les îles de Brijuni à travers les yeux de Paul Kupelwieser et visitez ce petit coin de paradis.
Achetez vos billets